Quelles sont les différences entre toutes les versions du Google Cardboard ?

 In Tout savoir

Comme vous avez pu le constater dans l’histoire du Google Cardboard et de la réalité virtuelle, le Google Cardboard n’est pas un produit unique et de nombreuses évolutions ont eu lieu pour pouvoir en faire un produit clé en main et personnalisable. Retour sur les différences entre toutes les versions du Google Cardboard.

banniere_cardboard_personnalise_728x125

La version 1 : le petit cardboard do it yourself

Comme raconté dans notre précédent article sur l’histoire du Google Cardboard, la première version dévoilée au grand public était une version plutôt geek et à construire soi-même. Si le produit à tout de suite séduit par ses capacités d’apporter facilement le concept de réalité virtuelle au grand public et bien évidemment d’être entièrement personnalisable, le produit possédait pas mal de défauts si on doit le comparer autres autres versions sorties par la suite.

Voici quelques défauts que l’on pouvait trouver sur la version 1 :

  • Le Cardboard n’était pas compatible avec tous les smartphones de plus 5 pouces. Cela posait notamment un problème étant donné qu’un grand nombre de smartphones actuels rentrent dans la gamme de ce que l’on appelle des « phablettes » (contraction de smartphone et tablette), c’est-à-dire des smartphones de 5 pouces et plus.
  • Les lentilles du Google Cardboard étaient plutôt petites (25mm) et le FOV (Field of view, c’est-à-dire le champ de vision) particulièrement réduit. Malgré tout, c’est une belle première expérience de la réalité virtuelle pour qui n’a jamais testé.
  • Un point particulièrement négatif était le fait qu’il faille construire soi-même le Cardboard. En règle générale, le côté Do It Yourself est plutôt en vogue et pourrait plaire, mais en l’espèce le montage était bien trop complexe et pas du tout clé en main. Ce n’est pas tellement une expérience qu’on recommanderait à des professionnels qui souhaiteraient en faire un usage pour un évènement par exemple.
  • La version 1 du Google Cardboard fonctionnait avec le magnétomètre du téléphone. En d’autre termes, grâce à deux aimants à la polarité inversée, le fait de faire basculer un des aimant vers le bas crée une impulsion électro-magnétique reproduisant le toucher sur le smartphone. Une idée très ingénieuse sur le Cardboard mais qui nécessitait que le magnétomètre soit placé tout le temps au même endroit sur le smartphone. Or, il n’en est rien sur tous les smartphones et par conséquent, il y a certaines expériences qui fonctionnent mal.
  • Il a également été reproché que le casque devait être tenu à la main et n’avait pas à l’instar de l’Oculus Rift une tenue correcte avec une sangle. On pourra toutefois arguer que cela ne pose pas de problème pour un bon nombres d »expériences en réalité virtuelle et que peu de personne s’en plaignent dans les fait.

 

La version 2 : une version aboutie du Google Cardboard

C’est en 2015 que Google entra véritablement dans l’ère de la réalité virtuelle en dévoilant durant 15 minutes de Keynote ses objectifs dans la réalité virtuelle et son produit phare qui allait être le Google Cardboard. C’est notamment un Google Cardboard version 2 qui a été annoncé et qui s’avère être une nette amélioration de la version 1. On pourrait la qualifier de casque de réalité mobile clé en main. Ce casque possède de nombreux avantages :

• Sur le montage dans un premier temps, il est à remarquer que ce Google Cardboard se monte en 3 mouvements. Il suffit de le sortir de son étui, d’enlever le scratch de rabattre le cache ainsi que les œillères sur le côté, d’y insérer son téléphone avec l’expérience en réalité virtuelle et le tour est joué !

• Le Google Cardboard V2 est compatible avec la plupart des téléphones mobiles iOS ou Android. La grande nouveauté de ce Cardboard c’est bien évidemment que ce dernier est notamment compatible avec les smartphones de grande taille (5 pouces et plus). Cela permet de donner une meilleure expérience en réalité virtuelle car les écrans sont plus grands et de meilleure qualité.

• L’autre nouveauté très intéressante de ce Google Cardboard c’est la possibilité d’interagir différemment avec les expériences en réalité virtuelle. En effet, exit le magnétomètre et bienvenue à un tout nouveau bouton. Ce bouton agit comme le toucher d’un doigt sur le smartphone. Il suffit de presser le bouton en haut à droite du Google Cardboard comme vous pourriez le faire pour un appareil photo afin que celui-ci interagisse avec l’expérience en réalité virtuelle.

• On notera également la présence de lentilles plus grandes (34mm) permettant bien évidemment une meilleure qualité d’expérience en VR et de vision.

Et niveau personnalisation qu’en est-il sur cette version 2 du Google Cardboard ? Là également de très nombreux élément intéressants pour les professionnels qui souhaitent créer des Google Cardboard personnalisés :

  • Tout d’abord, comme cela était possible avec le Google Cardboard version 1, la version 2 permet d’être entièrement personnalisable sur toutes les faces (recto et verso). Même si beaucoup de professionnels souhaitent apposer un logo sur la face avant, n’hésitez pas à demander une personnalisation intégrale avec votre propre choix de couleur pour agrémenter le Cardboard et lui donner une couleur très personnelle.
  • Il est également possible ensuite d’ajouter des sangles pour ces V2 des Google Cardboard afin de ne pas avoir à les tenir à la main. Si c’est bien évidemment un petit budget supplémentaire, il n’en demeure pas moins que cette solution peut être choisie sur certains types d’expériences.

Et qu’en est-il des autres versions du Cardboard ?

Vous l’aurez noté, le site cardboard-personnalise.com propose une version SLIM. Cette version SLIM a été plébiscité par certains de nos clients dans le cadre d’une intégration simple et facile dans des magazines ou quotidiens. Si cette version SLIM se rapproche de la version 1, nous l’avons grandement amélioré pour qu’elle possède des avantages les rapprochant de la version 2 du Google Cardboard dont notamment :

  • La possibilité de le monter en 3 mouvements.
  • Une possibilité d’interaction qui ne passe pas par le magnétomètre. En effet, dans cette version SLIM, une fois monté, l’interaction passe directement par le doigt. Il existe à cette fin, 2 petits trous sous le Google Cardboard qui vous permettent d’y insérer votre doigt pour interagir avec le Google Cardboard et les expériences en réalité virtuelle.
  • L’autre avantage est également qu’il s’agit – comme son nom l’indique – d’un Google Cardboard fin. Il est livré dans un étui qui ne fait pas plus d’un centimètre d’épaisseur. Un énorme avantage pour insérer dans un quotidien ou magazine ou la notion de place et de poids est importante.
  • No